Lesmotspourleweb, agence content-first

Content is king

Depuis plus de 20 ans, je travaille sur le web, je réalise des sites, des contenus, des études et des tests utilisateurs pour mes clients.

Les technologies évoluent, les modes passent, les utilisateurs sont de plus en plus experts et exigeants.

La seule règle qui n’ait jamais changé, la seule qui n’ait jamais cessé d’être la plus importante, est :

Content is King

Cette formule est attribuée à Bill Gates, qui l’aurait formulée dès 1996. Ce qui était déjà lumineusement vrai en 1996 l’est encore davantage aujourd’hui, avec la multiplication des formats, des supports, des usages, des besoins.

Je le sais bien, et je le sais depuis longtemps, puisque j’ai baptisé cette agence LESMOTSPOURLEWEB

Je le sais depuis toujours, puisque lorsque j’ai fait le grand saut en quittant mon laboratoire de sociologie et ma thèse pour travailler sur le Web (en 1995, avant même que le grand Bill ait énoncé son Content is King), c’est pour créer du contenu.

Je le sais tellement, que j’oublie souvent à quel point c’est non seulement vrai, mais important.

Même si en 2019 j’ai créé avec mon amie Valérie Van Oost le site content-first.fr, sur lequel nous avons publié un Content First Manifesto, que je trouve encore tout à fait pertinent.

Alors voilà. A partir de dorénavant, et à compter de maintenant c’est à dire aujourd’hui, j’ai décidé de transformer Lesmotspourleweb en VERITABLE agence content-first.

Et faire bénéficier mes clients de cette approche.

Et maintenant, devenir content-first

Lesmotspourleweb est donc officiellement, dès aujourd’hui, une agence radicalement content-first.

Tout est dans le mot : radicalement.

Jusqu’à maintenant, j’ai réalisé pour mes client des sites Internet, rédigé des contenus, effectué des tests utilisateurs, travaillé leur référencement. Mais faute de temps / de budget / d’intérêt de leur part, et surtout de pédagogie de ma part, beaucoup de ces sites sont des sites « normaux ».

Ils ne sont pas mauvais, mais ils ne sont pas content-first. Ils ne sont pas efficaces. Sauf exception.

Ils sont :

  • statiques
  • rarement actualisés
  • sans réel impact
  • pas toujours optimisés (budget oblige) pour le référencement ni pour une expérience mobile de qualité

Tout ça, c’est terminé.
Désormais, mes prestations seront :

Contenus (les mots…)

Aider mes clients à créer des contenus efficaces, pour susciter l’intérêt des internautes, fidéliser leurs clients, améliorer leur visibilité, générer du business.
Les valoriser par la création de formats adaptés aux usages actuels : réseaux sociaux, publicités, adwords, livres blancs, etc.

SEO, référencement (… pour le web)

Aider mes clients à optimiser les sites et les contenus pour les moteurs de recherche afin d’attirer les BONS internautes, grâce à des contenus étudiés, optimisés, régulièrement mis à jour et partagés sur les réseaux sociaux

Un design optimisé « mobile first », un affichage rapide, des médias optimisés, une expérience utilisateur fluide.

Design

Design et expérience utilisateur passés à la moulinette des bonnes pratiques « content-first », fluidité pour les utilisateurs.
Pour cela, je créerai une « bible » afin d’aider les graphistes qui travaillent avec moi à prendre conscience de ces éléments essentiels, et à les intégrer à leurs créations.

Développement

Je vais retravailler mon approche du développement, afin de délivrer un code optimisé, fluide, rapide, sécurisé, donnant la priorité à la rigueur sémantique et aux métadonnées, si essentielles pour un référencement optimal, et donc pour des RESULTATS pour mes clients.

Et, puisque le cordonnier doit bien commencer par se mieux chausser afin de montrer l’exemple, je commencerai par rénover ce site : design, code, contenus, stratégie.

Afin de vous donner envie de suivre ce chemin, je posterai régulièrement les résultats de ce travail et les réflexions qu’ils m’inspirent sur ce blog, sous la rubrique « agence content-first ».

Un nouveau projet : Content-first.fr

Depuis que je travaille sur Internet (1995… je sais), j’ai toujours donné la priorité aux contenus. C’est la raison pour laquelle j’ai appelé mon agence Lesmotspourleweb, bien avant qu’on parle de content-first.

Mais je ne suis pas seul à penser que tout commence par les contenus. Il existe même une approche « content-first » pour le design de sites web, qui est de plus en plus populaire.

Et il existe même des gens dans la vraie vie qui pensent comme moi. C’est le cas de Valérie Van Oost, qui crée des contenus remarquables pour les sites de ses clients, et avec laquelle je travaille de plus en plus souvent. Son agence : VVO&Co

L’approche content-first est l’un de nos points communs, et nous avons décidé d’en faire un site Web, avec des interviews d’autres personnes qui illustrent à quel point notre maxime « tout commence par les contenus » s’applique dans de nombreux domaines. Par exemple : Olivier Andrieu, le pape du référencement en France.

À la fin du mois, nous rassemblerons tout ce travail dans un « manifeste » content-first, que chacun pourra télécharger. En attendant, vous pouvez visiter le site, lire les premiers interviews, et nous laisser votre adresse e-mail pour être prévenus de la sortie du manifeste…

 

Le client dont vous ne saurez pas le nom

La semaine dernière, j’ai terminé un projet pour un petit client, qui avait insisté pour que je réalise son site malgré un budget très serré.

J’ai accepté, car son ancien site était tellement raté que j’étais certain de pouvoir lui rendre service : fautes d’orthographe et de français, photos mal choisies et déformées, gif animés téléchargés n’importe où… de quoi faire fuir n’importe quel client.

Nous avons donc réalisé un petit site vitrine de cinq pages, très simple, avec un choix de couleurs, de typos et d’images qui fonctionnent avec son identité et son activité, un formulaire de contact qui fonctionne, quelques blocs de texte conçus par une rédactrice de son réseau… Bref, le minimum syndical.

Comme pour tous mes projets récents, j’ai utilisé le thème Divi, qui permet au client d’enrichir facilement son site et d’ajouter très simplement des éléments qui auraient auparavant demandé un développement spécifique (Google maps, accordéons, slideshows, formulaires, mise en pages en colonnes, accordéons, sections en pleine largeur, images de fond, etc…).

J’ai donc livré le site jeudi dernier. Ce matin je suis allé y faire un tour : le client avait changé toutes les photos pour remettre celles de son ancien site, il avait utilisé les possibilités de Divi pour mettre en place les animations les plus audacieuses (mais ratées), ajouté des phrases pleines de fautes d’orthographe au milieu de son contenu, modifié toutes les couleurs de base. Le site ne ressemble plus à rien.

Mon métier, c’est de conseiller, de rendre service, de faire le meilleur travail dont je suis capable, de faire mon possible pour que le succès soit au rendez-vous.  Mais je ne peux pas garantir à mes clients que leur site va obtenir les résultats qu’ils souhaitent si, après la livraison, ils font n’importe quoi avec.

J’ai eu la tristesse, pour la première fois de ma vie, de retirer ma signature (et celle de la rédactrice) d’un de mes projets.

Protéger votre site WordPress contre les attaques

WordPress est l’outil que je privilégie pour la réalisation des sites de mes clients. Je pourrais parler de ses qualités pendant des heures. Mais lorsque je discute avec des « vrais informaticiens », il y a une remarque qui revient très souvent : la sécurité de WordPress serait son point faible.

A première vue, ils ont raison : des failles de sécurité sont découvertes toutes les semaines, et de nombreux sites réalisés avec WordPress sont attaqués puis hackés. C’est la rançon de la gloire : près de 30% des sites web de la planète sont réalisés avec WordPress, ce qui en fait une cible très intéressante…

En réalité, les sites qui sont victimes de telles attaques sont ceux qui sont mal protégés, et mal mis à jour. Heureusement, il existe des outils tout à fait fiables qui, correctement configurés, permettent de dormir sur ses deux oreilles.

  • D’abord, il y a plusieurs modules très performants : Wordfence, WordPress Security, Defender, qui sont capables de repousser les principales attaques.
  • Ensuite, en configurant soigneusement son hébergement (certificat SSL, restrictions d’accès, etc… je ne vais pas entrer dans les détails), on peut arriver à un niveau de sécurité tout à fait satisfaisant.
  • Enfin, je m’occupe de la sécurité des sites de mes clients, et j’effectue les mises à jour dès qu’une faille de sécurité est détectée.

Résultat ? Aucune crainte à avoir. La preuve ? En 2016, pour un projet réalisé avec la Française des Jeux, j’ai créé un blog sous WordPress, et le responsable de la sécurité a fait passer à ce blog un audit de sécurité, mené par un expert de la question. J’avoue que je craignais un peu les résultats, car la procédure était drastique. Niveau bancaire.

Puis le verdict est tombé : j’ai dû ajouter trois lignes de code pour me conformer aux préférences de l’expert, et mon site a obtenu le feu vert.

Alors si vous avez un site sous WordPress et que vous n’êtes pas certain de sa sécurité, n’hésitez pas à me contacter, je peux le sécuriser et le maintenir cadenassé comme un coffre fort.